Métatarsalgies

Les durillons plantaires (ou hyperkératose plantaire) traduisent un hyper- appui des têtes métatarsiennes et sont a l’origine de douleurs de la région plantaire de l’avant pied.
Ces durillons sont secondaires à une anomalie anatomique et fonctionnelle des métatarsiens, soit par excès de longueur soit par verticalisation, responsable d’une hyperpression de ceux-ci lors de la mise en charge. Les durillons sont localisés ou diffus.
Le traitement initial est le port de semelles orthopédiques avec appui rétro capital (ARC), qui transfèrent l’appui.
En cas d’échec, un traitement chirurgical percutané est possible.

En quoi consiste le traitement chirurgical ?

Le traitement chirurgical a pour but de « raccourcir » le métatarsien et de « relever » la tête soumise à l’hyperpression.
Classiquement on réalise une (ou des) ostéotomie(s) de Weil en percutané (mini incision) protégeant le réseau veineux superficiel et l’appareil tendineux extenseur
Le repositionnement satisfaisant de la tête métatarsienne est vérifié radiologiquement durant l’intervention (contrôle scopique permanent). Aucun matériel d’ostéosynthèse (broche, vis, …) n’est utilisé, le pansement mis en place au bloc opératoire maintenant la réduction. Le geste opératoire est habituellement réalisé en chirurgie ambulatoire.

Les suites opératoires

La marche est autorisée immédiatement. Le pansement mis en place au bloc est retiré par le chirurgien 10 à 15 jours après l’intervention. Le suivi radiologique est systématiquement assuré.

Les principales complications possibles

Il existe des complications communes à toutes les interventions chirurgicales : complications anesthésiques, échecs et mauvais résultats, infections, raideur articulaire, problèmes de cicatrisation…

Il existe aussi des complications plus spécifiques, elles sont évoquées par le chirurgien lors de la consultation préopératoire. Elles sont rares mais on peut rencontrer :

  • Algodystrophie : elle se traduit par un gonflement du pied et sensation de « chaud-froid » qui nécessitera une prise en charge médicale
  • Retard de consolidation ( justifiant des contrôles radiologiques réguliers)
PHOTOS