Epicondylite ou Tennis Elbow

L’épicondylite externe ou tennis-elbow est une tendinite du coude qui intéresse les muscles long et court extenseur radial du carpe.

Elle se traduit par une douleur de la face externe du coude exacerbée au mouvement d’extension du poignet. Elle peut devenir particulièrement tenace et à recrudescence nocturne.

Elle survient souvent au décours de mouvement répétitif et particulièrement dans un contexte professionnel ou sportif (tennis, squash...)

Le diagnostic est posé sur les symptômes et l’examen clinique effectué par le medecin. Cependant il n’est pas rare de réaliser une échographie ou une IRM pour juger de l’importance de la tendinite.

Le traitement initial est toujours est toujours médical associant kinésithérapie, ergothérapie,  anti-inflammatoire locaux par voie orale et par  infiltration, orthèse de repos nocturne. L’adaptation du poste de travail est nécessaire si l’origine est professionnelle.

En quoi consiste le traitement chirurgical ?

La chirurgie n‘est effectuée  quand cas d’echec des traitements médicaux. Elle consiste à réaliser une plastie d’allongement des tendons touchés par l’inflammation.

Elle se déroule en chirurgie ambulatoire, dans la majorité des cas sous une simple anesthésie du membre supérieur. Elle consiste en une incision sur la face latérale du coude sur 5 cm afin de procéder à la détente des tendons incriminés.

Les suites opératoires

Des pansements infirmiers sont nécessaires tous les deux jours pendant 15 jours.
Une attelle maintenant le poignet est nécéssaire 15 jours, la mobilisation pourra être débutée immédiatement avec l’aide du kinésithérapeute. Les gestes de la vie courante peuvent être repris vers la 3° semaines.

Des soins de kinésithérapie et d’ergothérapie sont nécessaires. Si l’origine des troubles est professionnelle une adaptation du poste de travail est absolument nécéssaire et fait partie du traitement.

L’évolution est souvent marquée par la disparition rapide des douleurs pour les geste de la vie courante. Pour les gestes en force ou répétitifs la récupération prend plusieurs semaines et ne peut être que partielle.

La durée d’arrêt de travail varie de 1 à 3 mois habituellement.

Les principales complications possibles

Il existe des complications communes à toutes les interventions chirurgicales : échecs et mauvais résultats, infections, raideur articulaire, problèmes de cicatrisation…

Il existe aussi des complications plus spécifiques :

  • Algodystrophie : elle se traduit par un enraidissement et des douleurs diffuses de la main, le plus souvent régressifs en quelques mois. Le traitement se fait par injections de Calcitonine puis une rééducation douce et prolongée.
  • Les lésions nerveuses sont exceptionnelles.
  • La récidive n’est jamais exclue.
  • Enfin, une guérison incomplète avec persistance de douleur pour les gestes en force ou répétitifs
PHOTOS